Les voitures phares de Michael Schumacher en GP de Formule 1

20 juillet 2021
mis à jour le 2 septembre 2021

Quelles sont les plus belles voitures et monoplaces pilotées par Michael Schumacher, le septuple champion du monde de Formule 1 ?

Etalée sur près de trois décennies, la carrière de celui qu’on appelait « Kaiser », le « Baron Rouge » ou tout simplement « Schumi » a été semée de victoires et de succès cumulés.
De ses débuts en karting au tournant des années 1980, à son ultime saison en F1 chez Mercedes en 2012, Michael Schumacher a connu de nombreux véhicules qui lui ont permis de souvent monter sur la plus haute marche du podium ou de rafler de nombreuses couronnes mondiales.

Jordan Ford 191 (1991)

La Jordan 191 (initialement baptisée Jordan 911) est une monoplace de Formule 1 conçue par Gary Anderson. Elle a été engagée pour l’écurie irlandaise Jordan Grand Prix.
C’est sans doute l’une des plus belles monoplaces de l’histoire de la Formule 1. Baptisée la « féline », la Jordan-Ford 191 a été pilotée par Michael Schumacher à ses débuts lors du Grand Prix de Belgique de 1991.
Le modèle aux couleurs du soda 7-Up est reconnaissable entre mille. La monoplace est propulsée par un moteur Cosworth HB V8 de 660 chevaux. La 191 fut la première monoplace alignée par Jordan en Formule 1, dans la foulée de ses succès rencontrés en F3000.

Benetton-Ford B191 (1991)

La Benetton B191 a été engagée par l’écurie Benetton Formula dans le cadre du championnat du monde de Formule 1 de l’année 1991. Elle a été pilotée par le Brésilien Roberto Moreno mais aussi Schumi, encore novice à l’époque.
Après avoir eu l’opportunité de faire ses débuts dans la discipline en cours de saison sur une Jordan, le pilote allemand, se voit confier cette F1 de l’écurie Benetton Ford dès le Grand Prix d’Italie 1991. Cette fin de saison 1991 permettra au pilote de marquer ses premiers points dans la discipline et de montrer l’étendue de son potentiel.
Les monoplaces Benetton des années 80 et 90 étaient reconnaissables à leur livrée très colorée.

Ferrari F1 2000 (2000)

La Ferrari F1-2000 est la monoplace de Formule 1 de l’écurie Ferrari, engagée au cours de la saison de l’année 2000 de Formule 1. A son bord on retrouve Michael Schumacher mais aussi Rubens Barrichello.
Au volant de cette Ferrari largement inspirée par son aînée, la F399, l’Allemand a remporté pas moins de neuf Grands Prix sur les 17 disputés au cours de la saison 2000. Signant autant de pole positions ainsi que deux meilleurs tours en course, pour un total de 12 podiums. Ce parcours idéal a permis à Schumacher de décrocher son troisième titre mondial, le premier sous les couleurs de la Scuderia, face à Mika Häkkinen.
Ce modèle marque aussi la fin d’une longue attente pour Ferrari, qui n’avait alors plus remporté le moindre titre pilotes depuis la saison 1979 avec Jody Scheckter.

La Ferrari F2004

La Ferrari F2004 est la monoplace de la Scuderia Ferrari, engagée durant la saison 2004 ainsi qu’au début de la saison 2005, modifiée en Ferrari F2004M pour l’occasion.
Pilotée par Michael Schumacher et Rubens Barrichello, le modèle totalise quinze victoires, douze pole positions et 262 points marqués durant la saison 2004, décrochant les titres de champion des pilotes et des constructeurs.
La F2004 représente l’apogée du savoir-faire de Maranello en termes de design et de puissance dans le milieu des années 2000.
Dotée d’un moteur V10 de 900 chevaux, le monoplace a su montrer tout son potentiel sur les circuits de GP face à la concurrence pendant ces années-là.

Mercedes F1 W03 (2012)

La F1 W03 est la monoplace de Formule 1 engagée par l’équipe Mercedes Grand Prix dans le cadre du championnat du monde de Formule 1 de l’année 2012. Elle fut dévoilée le 21 février 2012 lors des essais hivernaux de Barcelone, elle débute en championnat au Grand Prix d’Australie, pilotée par les Allemands Michael Schumacher et Nico Rosberg.
C’est la dernière monoplace pilotée par Schumi avant qu’il ne prenne sa retraite en octobre 2012.

Sur le même sujet

SSC Tuatara Striker et Aggressor : nouveaux missiles Sport automobile
SSC Tuatara Striker et Aggressor : nouveaux missiles
Le constructeur américain SSC va un peu plus loin dans la démesure en déclinant son hypercar Tuatara en deux nouvelles versions radicales : Striker et Aggressor.
Les voitures de rallye les plus mythiques Sport automobile
Les voitures de rallye les plus mythiques
Les voitures de rallye fascinent l’imaginaire collectif avec leur aura particulière.
Les voitures de grands prix les plus mythiques Sport automobile
Les voitures de grands prix les plus mythiques
Dans l’univers de la compétition automobile, plusieurs véhicules ont marqué leur époque, du fait de leurs caractéristiques techniques mais aussi par les prouesses de leurs pilotes.
Mondial Paris