27 juin 2022
| mis à jour le 29 juin 2022
BILLET À PARTIR DE 16€*

C’est un grand nom du sport automobile qui va rejoindre les rangs de la Formule E ! McLaren s’est en effet inscrit pour la saison 9 de la discipline électrique, qui sera lancée fin 2022.

L’écurie continue son programme de diversification, après avoir récemment rejoint l’Indycar et l’Extreme E. McLaren arrivera donc à point nommé : la Formule E inaugure pour cette saison 2022-2023 une toute nouvelle monoplace, baptisée « Gen3 ». Plus puissante, plus légère, et parée d’un design unique, elle devrait assurer le spectacle !

Formule E : Mercedes devient McLaren

Dans la pratique, McLaren rentre en Formule E en reprenant l’écurie Mercedes. Impensable en Formule 1, mais c’est pourtant ce qui va se passer en Formule E. Mercedes souhaitant se retirer, McLaren reprendra toute l’équipe, qui pourra alors continuer l’aventure Mclaren Formule E. Ian James, le team leader de Mercedes en Formule E, conservera d’ailleurs son poste chez McLaren.

En revanche, pas encore de mots sur les pilotes. Stoffel Vandoorne, leader actuel du championnat pour Mercedes, n’est pas du tout assuré de rester. En effet, le pilote belge est très lié à Mercedes, qui l’a pris sous son aile après son départ précipité de chez McLaren en F1. Nyck de Vries, lui, est un pur produit Mercedes. Donc si compter sur l’expérience et le talent de ces deux pilotes serait un grand atout pour la future équipe McLaren, rien n’est moins sur.

Quels pilotes pour McLaren en Formule E ?

McLaren pourrait alors faire usage de ses propres pilotes, pour par exemple évaluer en Europe ses talents venus de l’Indycar, en particulier le prometteur Pato O’Ward. Dans l’autre sens, ces nouveaux baquets pourraient permettre à McLaren de donner une porte de sortie à Daniel Ricciardo, si ce dernier ne parvenait pas à se sortir de sa mauvaise passe face à Lando Norris.

Bref, une perspective intéressante pour l’un des très grands noms de l’automobile, mais aussi une bonne nouvelle pour la Formule E, qui s’apprêtait à perdre un constructeur de ses rangs, avec le départ de Mercedes. McLaren affrontera des équipes comme DS, Nissan, Porsche, Jaguar, ou encore Maserati.

À lire aussi :

Mondial de l’Auto 2022