Rechercher

Du 14 au 20
Octobre 2024

logo mondial 2024

Paris Porte de 
Versailles

Du 14 au 20
Octobre 2024

Paris Porte de Versailles

Sport auto électrique et hydrogène : depuis quand ça existe les courses sans essence ?

Andrew L. Riker, recordman du mille en électrique en 1901 (en 63 secondes soit 91,42 km/h) sport auto Mondial de l'Auto 2022
Formule E Paris sport auto Mondial de l'Auto 2022
Mercedes EQ Formule E sport auto Mondial de l'Auto 2022
DS Performance Formule E sport auto Mondial de l'Auto 2022

L’histoire de la compétition est étroitement liée à l’histoire de l’automobile : s’il faut remonter en 1896 pour voir une première voiture électrique remporter une course automobile aux États-Unis, avec la Riker électrique de Andrew Riker (ce qui est quand même super tôt en rapport avec l’histoire auto globale), les compétitions entièrement dédiées aux voitures électriques sont plus récentes.

En effet, c’est en 1984 à Paris que s’est tenue la première course de voitures électriques, mais il faudra attendre près de 30 ans pour voir arriver un véritable projet de grande envergure : en 2011, sous l’impulsion de Jean Todt, la Formule E voit le jour, et c’est en 2014 que s’est tenue la première saison du premier championnat du monde de monoplaces 100 % électriques.

La Formule E, un véritable enjeu écologique

L’idée d’un championnat de Formule E est né d’un nouvel enjeu environnemental citadin, la qualité de l’air, ce n’est donc pas pour rien que les courses se tiennent aujourd’hui en ville. De nouvelles courses voient également le jour, comme par exemple l’Extrême E, un championnat de rallye dédié aux SUV électriques, le Pure eTCR, un championnat de voitures de tourisme électriques, les courses d’e-Karting, sans oublier le futur championnat GT électrique attendu pour 2023.

Côté hydrogène, la société suisse Green GT a imaginé le premier prototype d’une voiture de course à hydrogène en 2009 : au départ doté d’une propulsion électrique et de batteries, son autonomie limitée a poussé Green GT à lui greffer une pile à combustible à hydrogène, permettant de générer l’électricité nécessaire pour l’alimenter quand elle roulait. Suite à ces recherches, l’hydrogène a fait son petit bonhomme de chemin et ses retrouvera en 2024 dans la catégorie Hydrogène conçue rien que pour cette technologie aux 24 Heures du Mans !! Ce carburant alternatif devrait permettre de résoudre les problèmes d’autonomie des modèles de course 100 % électriques.

Bref, ce qui est sûr c’est que les voitures électrifiées ont encore de beaux jours devant elles, que ce soit sur la route ou les circuits !

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher

Inscrivez-vous à la

Newsletter

Du Mondial de l’Auto
pour ne rien manquer du salon

Hopscotch Congrès traite vos données pour vous permettre de recevoir la newsletter. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à la politique de protection des données.