Rechercher

Du 14 au 20
Octobre 2024

logo mondial 2024

Paris Porte de 
Versailles

Du 14 au 20
Octobre 2024

Paris Porte de Versailles

Renault a inauguré sa première usine à hydrogène à Flins

Renault investit dans le marché de l'hydrogène, avec l'inauguration de sa première usine à hydrogène à Flins, dans les Yvelines (78). Crédit photo : Renault / MC Productions Mondial de l'Auto 2022
L'usine Renault de Flins, située au nord-ouest de Paris, est un site historique de la marque au losange, où ont été assemblés pas moins de 17 millions de véhicules avant de se spécialiser dans les nouvelles énergies et particulièrement l'hydrogène. Crédit photo : Renault / MC Productions Mondial de l'Auto 2022
Hyvia est une coentreprise créée l'an dernier par Renault et son partenaire américain Plug Power, spécialisé dans l’hydrogène. Des atouts qui développeront les activités de Renault et les besoins liés à cette nouvelle usine à hydrogène. Crédit photo : Renault / MC Productions Mondial de l'Auto 2022

L’usine Renault de Flins, située dans les Yvelines (78) au nord-ouest de Paris, est un site historique de la marque au losange, où ont été assemblés pas moins de 17 millions de véhicules, dont les mythiques Renault 5 et Renault 16. Ce site industriel francilien est en pleine mutation, puisqu’il se consacre désormais à l’économie circulaire et aux nouvelles énergies : c’est la première usine à hydrogène du groupe.

Récemment, le constructeur français a inauguré sa nouvelle usine à hydrogène. Une usine qui s’étend, pour le moment, sur 3.000 m² et qui emploie 15 collaborateurs spécialisés sur cette technologie. Renault y produira et y testera, via sa filiale Hyvia, des piles à combustible permettant de faire fonctionner des véhicules à l’hydrogène.

Usine à hydrogène, Renault investit dans l’hydrogène avec Hyvia

Hyvia est une coentreprise créée l’an dernier par le groupe Renault et son partenaire américain Plug Power, spécialisé dans les technologie hydrogène. Hyvia aura pour objectif d’assurer l’avenir de Renault dans l’hydrogène, et est déjà à l’origine de plusieurs projets ambitieux, dont le prototype Renault Master H2-Tech.

À Flins, l’usine à hydrogène, Renault souhaite produire au moins 1.000 unités par an, d’ici la fin de l’année 2022. Des commandes, des infrastructures et des équipes qui sont clairement vouées à s’étoffer rapidement pour faire face à une demande toujours croissante en hydrogène.

Hyvia aura également pour mission de développer et d’installer des stations de distribution d’hydrogène, qui seront dans un premier temps destinées aux professionnels, aux entreprises et aux collectivités. Dans un contexte où le prix du carburant ne cesse d’augmenter, Renault voit dans l’hydrogène une solution alternative et complémentaire aux véhicules électriques à batterie.

 

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher

Inscrivez-vous à la

Newsletter

Du Mondial de l’Auto
pour ne rien manquer du salon

Hopscotch Congrès traite vos données pour vous permettre de recevoir la newsletter. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à la politique de protection des données.