Rechercher

Du 14 au 20
Octobre 2024

logo mondial 2024

Paris Porte de 
Versailles

Du 14 au 20
Octobre 2024

Paris Porte de Versailles

Boîtes noires : faut-il vraiment s’inquiéter de leur arrivée ?

Franchissement de lignes
Les boîtes noires équipent les voitures neuves depuis quelques semaines mais certains redoutent leur arrivée. Crédit Photo: DR Mondial de l'Auto 2022
Depuis le 1er juillet dernier, de nombreux équipements de sécurité sont devenus obligatoires. Mondial de l'Auto 2022

Depuis le mois de juillet dernier, les boîtes noires ont fait leur arrivée dans nos voitures. Tous les véhicules neufs vendus sur le marché en sont dotés. Une nouveauté technologique, qui vise à améliorer la sécurité, et qui inquiète certains automobilistes, qui craignent d’être encore plus surveillés sur leur conduite. Nous vous expliquons comment fonctionne ces boîtes noires et leur réel intérêt.

À quoi servent les boîtes noires ?

Les boîtes noires se caractérisent comme un système de surveillance des données de conduite. Sont ainsi analysées, et conservées, les données concernant l’accélération, le freinage, les écarts de direction, les éventuels chocs et défaillances. Les données sont renouvelées toutes les 40 secondes. En revanche, en cas de choc ou d’accident, les données récoltées 30 secondes avant l’accident et 30 secondes après l’accident seront conservées et par la suite analysées.

Précisons qu’aucunes données techniques à l’intérieur de l’habitacle n’est conservée. Ainsi, à la différence des avions, les conversations ne sont pas du tout analysées dans votre voiture.

Boîtes noires, faut-il s’en inquiéter ?

Les boîtes noires ne sont donc pas intégrées pour « fliquer » le conducteur, mais pour tenter d’apporter des éléments techniques en cas d’accidents, notamment d’accidents graves et mortels. Seules les autorités auront accès aux données, et seulement pour analyser les causes d’un accident. Les boîtes noires ne seront donc pas accessibles par les assureurs, ni pour récolter des données concernant le taux d’alcoolémie ou l’usage du téléphone portable.

C’est d’ailleurs un point important sur lequel les autorités insistent. Aucune donnée concernant le conducteur ou les passagers n’est prise en compte par le système. Le système ne pourra pas savoir, par exemple, qui conduisait le véhicule au moment du choc.

Quels sont les avantages et inconvénients des boîtes noires ?

Concernant les avantages, on retrouve un système qui permet d’apporter quelques éléments techniques en cas d’accidents graves. Il sera ainsi plus facile pour les autorités d’identifier un excès de vitesse ou une défaillance mécanique. Hormis la récupération des données techniques, les boîtes noires n’apportent pas de grands changements.

Il ne sera pas possible d’incriminer le conducteur en cas de choc, et il n’est également pas possible de connaître l’état de santé du conducteur au moment de l’accident. Par ailleurs, les boîtes noires vont impliquer un surcoût financier sur le prix des véhicules neufs. Les constructeurs répercuteront le prix de cette technologie sur le prix du modèle vendu. Si le coût reste minime, il participe néanmoins à augmenter les tarifs globaux.

À terme, les boîtes noires doivent permettre de diminuer le risque d’accident, notamment grâce à l’accompagnement de la conduite autonome. Elles permettraient ainsi de faire baisser le prix des primes d’assurances. La technologie des boîtes noires sera mise à jour, et améliorée, régulièrement.

 

À lire aussi : 
Prix du carburant en France : l’un des moins chers d’Europe !
Cette incroyable découverte va révolutionner les batteries de voitures électriques
Jeep Wagoneer S : ce nouveau SUV 100% électrique arrive en 2024

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher

Inscrivez-vous à la

Newsletter

Du Mondial de l’Auto
pour ne rien manquer du salon

Hopscotch Congrès traite vos données pour vous permettre de recevoir la newsletter. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à la politique de protection des données.