Rechercher

Du 14 au 20
Octobre 2024

logo mondial 2024

Paris Porte de 
Versailles

Du 14 au 20
Octobre 2024

Paris Porte de Versailles

Un japonais part pour plus de 15 000 km en Porsche 356 de 1953

Un Japonais a parcouru plus de 15.000 km au volant de sa Porsche 356 de 1953, pour rejoindre le musée de Porsche à Stuttgart, depuis le Japon ! Crédit photo : Porsche Mondial de l'Auto 2022
À 60 ans, Toshiyuki Suzuki est un automobiliste passionné par les modèles de Porsche. Crédit photo : Porsche Mondial de l'Auto 2022
Et pour ce long voyage de 15.436 km, il a choisi de partir seul avec sa Porsche 356 Pré-A de 1953, entièrement restaurée. Crédit photo : Porsche Mondial de l'Auto 2022

À 60 ans, Toshiyuki Suzuki est un automobiliste passionné par les Porsche, dont il est client depuis de nombreuses années, 38 ans pour être exact ! Pour célébrer l’anniversaire des 70 ans de la marque allemande en 2018, ce Japonais a décidé de venir visiter le musée de Porsche à Stuttgart, au volant de sa voiture depuis le Japon !

Une aventure à travers le monde en Porsche 356

Pour ce long voyage depuis la ville de Kamogawa, au sud de Tokyo, il a choisi de partir seul avec sa Porsche 356 Pré-A de 1953, un coupé entièrement restauré. Le modèle possède un moteur 1,6 litre quatre cylindres de 95 chevaux, une boîte de vitesses et une suspension empruntés à une 356 SC. Evidemment, tout a été refait à neuf afin d’assurer un maximum de fiabilité. À bord, Monsieur Suzuki a installé des sièges baquets pour être bien calé, mais aussi un système de GPS et smartphone pour un peu plus de confort, sans oublier les équipements indispensables comme des roues de secours et de l’huile attachés sur le toit.

Le périple de Toshiyuki Suzuki a duré pas moins de 53 jours, soit 15 436 km au total : depuis sa ville natale du Japon, il a traversé la Corée du Sud, la Russie, la Lettonie, la Lituanie, la Pologne, la République Tchèque et l’Autriche, avant d’arriver en Allemagne. Durant sa plus longue journée sur la route, il aura parcouru pas moins de 1 050 kilomètres.

Bien sûr, un tel voyage ne s’est pas déroulé sans problèmes mécaniques : quelques réparations ont été nécessaires, comme le remplacement de la pompe à essence par exemple, tandis que la boîte de vitesses a montré quelques signes de faiblesse. Le voyageur nippon a ensuite pu rejoindre Stuttgart, où le constructeur allemand lui a réservé un accueil des plus chaleureux : il souhaite déjà renouveler l’expérience en 2028, pour les 80 ans de la marque !

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher

Inscrivez-vous à la

Newsletter

Du Mondial de l’Auto
pour ne rien manquer du salon

Hopscotch Congrès traite vos données pour vous permettre de recevoir la newsletter. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à la politique de protection des données.