Rechercher

Du 14 au 20
Octobre 2024

logo mondial 2024

Paris Porte de 
Versailles

Du 14 au 20
Octobre 2024

Paris Porte de Versailles

Nouvelles motorisations : comment fonctionne vraiment une voiture hybride ?

La voiture hybride n’est pas une technologie nouvelle : en effet, elle a été démocratisée en 1997, et depuis, quasiment tous les constructeurs s’y sont mis ! La voiture hybride permet notamment de réduire la consommation de carburant, tout en diminuant les émissions polluantes à l’échappement.

Une voiture hybride est constituée d’un moteur thermique, essence ou diesel, ainsi que d’un ou plusieurs moteurs électriques. Il existe majoritairement deux grandes familles de voitures hybrides : la voiture hybride « simple », également baptisée « full hybrid », ainsi que la voiture hybride rechargeable. Comme son nom l’indique, la différence entre les deux est que cette dernière nécessite d’être rechargée pour assurer un fonctionnement optimal.

Voiture hybride : le meilleur des deux mondes

Le principe de fonctionnement d’une voiture hybride est simple : le moteur thermique entraîne la voiture de manière classique, mais celui-ci est assisté par le fonctionnement du ou des moteurs électriques, dans certaines conditions. Une batterie permet de stocker l’énergie électrique nécessaire à son fonctionnement : comme pour une voiture électrique, l’énergie cinétique créée lors du freinage ou de la décélération peut également être récupérée pour recharger la batterie.

Dans certaines conditions, comme par exemple en ville, le moteur électrique d’une voiture hybride peut fonctionner seul : cela permet de rouler en silence et sans aucune émission, durant quelques kilomètres dans le cas d’une voiture hybride classique, et jusqu’à une cinquantaine de kilomètres dans le cas d’une hybride rechargeable.

Selon les modèles, l’utilisation de l’hybridation peut également avoir quelques avantages : par exemple, en faisant fonctionner de concert les motorisations thermique et électrique, cela permet d’obtenir un meilleur agrément de conduite, ainsi que de meilleures performances. L’implantation de la motorisation électrique sur le train arrière permet également d’offrir une transmission à quatre roues motrices.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher

Restez au cœur de l’actualité automobile !

Dernières annonces constructeurs, nouvelles révélations et informations exclusives au sujet du salon…

Inscrivez-vous à la newsletter du Mondial de l’Auto et rejoignez une communauté de passionnés !