13 juin 2022
| mis à jour le 13 juin 2022
BILLET À PARTIR DE 16€*

Le sport auto est en constante évolution, et les équipes engagées en Formule E vont prochainement changer avec l’arrivée de nouveaux protagonistes.

Au début de cette année, Maserati a annoncé son retour en compétition, et s’engagera, évidemment, en championnat du monde de Formule E à partir de 2023. C’est donc le premier constructeur italien à s’engager dans cette compétition réservée aux monoplaces 100% électriques.

La firme de Modène profitera de son engagement en Formule E pour mettre en avant sa toute nouvelle gamme électrique en devenir,  incarné notamment par les Grecale, GranTurismo et GranCabrio, sans oublier la MC20, sa dernière supercar. Les ingénireurs mettront leur savoir-faire en matière de véhicules 100% électriques au service de la compétition.

Une nouvelle génération de Formule E encore plus puissante

De son côté, McLaren Racing a récemment annoncé le rachat de l’écurie Mercedes-Benz EQ Formula E Team, qui sera bientôt rebaptisée et s’engagera également en Formule E à partir de la saison prochaine. En effet, malgré de bons pilotes, de bons résultats et une belle exposition médiatique, le constructeur allemand avait déjà prévu de se retirer de la compétition à la fin de l’actuelle saison.

Le constructeur britannique complète donc son portefeuille de disciplines, qui comprend les Formule 1, IndyCar et Extreme E, sans oublier l’Esports. À noter que l’actuel directeur de l’écurie allemande, Ian James, conservera son poste au sein de l’équipe McLaren.

Ces deux nouvelles marques rejoindront la compétition à partir de la saison 9, et leur arrivée coïncidera avec le lancement d’une toute nouvelle génération de monoplace 100% électrique : la Gen3, qui sera la plus légère, la plus rapide et la plus puissante des voitures de course de Formule E de l’histoire. De quoi signer le renouveau de la discipline mais aussi un intérêt grandissant des marques pour ce championnat zéro émission.

À lire aussi :

Mondial de l’Auto 2022