27 septembre 2021
mis à jour le 27 septembre 2021

Les scooters et voitures sans permis sont choisis par les adolescents car ils sont des moyens d’accès à la liberté et à l’indépendance. Cette vidéo passe en revue les avantages et inconvénients de chacune de ces solutions de mobilité.

Pour conduire un scooter ou une voiture sans permis, il est nécessaire d’avoir 14 ans au minimum, et de disposer du permis AM (pour toute personne née à partir de 1988). Leur vitesse est limitée à 45 km/h, et la conduite est interdite sur les autoroutes et voies express.

Des solutions de mobilité synonymes de liberté et d’autonomie

Les voitures sans permis conservent un avantage sur plusieurs aspects : elles sont plus sûres que les scooters, car elles sont équipées d’une carrosserie, de ceintures, et même d’airbags et d’ABS sur certains modèles. Le confort est également supérieur, avec un habitacle à l’abri des intempéries, ainsi que différents équipements comme le chauffage ou la climatisation. Elles permettent également de transporter plus de bagages ou d’effets personnels.
De leur côté, les scooters, par leur faible encombrement, sont plus agiles en ville et peuvent se stationner partout. D’un point de vue budgétaire, ils sont également moins onéreux à l’achat, consomment moins de carburant et coûtent généralement moins cher à assurer.
Du côté des parents qui choisissent un premier moyen de transport individuel pour leur adolescent, la voiture sans permis est souvent préférée pour son côté rassurant : elle permet de savoir que son enfant est plus en sécurité que sur un deux-roues.

Mondial de l’Auto 2022