13 mai 2022
mis à jour le 13 mai 2022

La voiture électrique se démocratise de plus en plus sur le marché de l’automobile. Mais connaissez-vous tout à son sujet ?

La voiture électrique est de plus en plus présente dans le parc automobile français. Mais, même si l’électrique a la côte depuis ces dernières années, il existe encore beaucoup de rumeurs et de fausses informations qui circulent à leurs égards. Voici cinq curiosités que vous ne connaissez sans doute pas sur les véhicules 100% électriques…

La voiture électrique ne peut pas se « court-circuiter »

L’un des plus gros mensonges qui entache la réputation des voitures électriques est le fait qu’elles soient sujettes aux courts-circuits. Certains pensent qu’il n’est pas recommandé de les conduire sous la pluie. Les batteries et le système de charge de ces véhicules, ainsi que leurs moteurs, sont protégés contre d’éventuelles décharges et peuvent fonctionner normalement, même en cas de tempête.

En cas d’inondations ou de collisions violentes, les voitures électriques disposent même d’un système de sécurité qui désactive complètement la tension de la batterie, donc pas de risque de se faire foudroyer par sa propre voiture.

Le couple d’une voiture électrique, instantané ou pas instantané

Le couple d’une voiture électrique est, nous le confirmons, instantané. Un fait physique qui la rend extrêmement agile et agréable à conduire. Celui-ci se manifeste dès que l’on appuie sur l’accélérateur. Les moteurs électriques ne tournent pas et n’a donc pas besoin de monter dans les tours minutes pour délivrer de la puissance puisqu’aucun carburant ne doit être brûlé pour transférer la motricité aux roues. À chaque pression sur la pédale de droite, c’est l’intégralité de la puissance qui est envoyée aux roues motrices. Attention les yeux !

La recharge sur secteur comme un téléphone, c’est possible !

Il existe une multitude de taille, de puissance et de capacité pour les batteries de voiture électrique. En général, les fabricants font en sorte que vous ne dépendiez pas à 100% de l’infrastructure de votre ville pour la recharger. Peu importe votre véhicule, il sera toujours possible de le recharger à votre domicile avec une prise secteur classique. La durée de charge sera simplement plus conséquente. Sinon, vous pouvez aussi installer chez vous une borne, une wallbox, pour que la charge soit bien plus rapide et libérer une place sur votre multiprise.

La batterie alimente absolument tous les équipements

Tout ce qui se trouve à l’intérieur d’un véhicule électrique utilise de la batterie. Attention, il ne s’agit pas des mêmes équipements que ceux installés sur les véhicules thermiques. Par conséquent, si vous effectuez un calcul d’autonomie, vous devez tenir compte du fait que n’importe quelle fonctionnalité viendra piocher, au moins un petit peu, dans votre « réserve ».

Autrement dit, le fait d’utiliser la climatisation, d’écouter de la musique, d’allumer des lumières et ou d‘ouvrir et fermer des fenêtres ont un impact direct sur votre batterie et la consommation d’énergie de celle-ci. Même si cela représente une très faible partie de la consommation réelle, certaines fonctionnalités peuvent « gaspiller » plus d’énergie que les autres, comme les show son et lumière de votre Tesla.

Pas d’engrenages et de boîte de vitesses sur une voiture électrique ?

Parce qu’elles ne disposent pas de moteur à rotation, avec des tours minutes, ni de « mécanique » à proprement parler, les voitures électriques n’ont pas besoin d’une transmission pour aider à générer de l’énergie pour le véhicule. La « boîte de vitesses » à l’intérieur d’une voiture électrique n’a que trois fonctions : marche avant, marche arrière et point mort. C’est aussi pour cela qu’il n’y a pas de pédale d’embrayage sur une voiture électrique et jamais de boîte de vitesse manuelle. À quoi cela servirait puisque vous avez toute la puissance tout le temps et aucun engrenage ?

À lire aussi :

Mondial de l’Auto 2022