20 juillet 2021
mis à jour le 3 mai 2022

Le constructeur américain SSC va un peu plus loin dans la démesure en déclinant son hypercar Tuatara en deux nouvelles versions radicales : Striker et Aggressor.

La Tuatara est la voiture de série la plus rapide du monde. Mais cela ne suffit pas. Dans le monde des hypercars, cela ne suffit jamais. Son constructeur, l’Américain Shelby SuperCars (SSC), a donc créé deux versions encore plus diaboliques de son bolide : la Striker et l’Aggressor.

Deux avions de chasse

La première profite d’améliorations aérodynamiques. De nouveaux appendices tels qu’un aileron fixe XXL, une aile arrière active ou encore un diffuseur renforcé lui ont été greffés. Sa charge d’appuis a ainsi été multipliée par trois pour atteindre quasiment les 500 kg à plus de 250 km/h. De quoi lui garantir un maximum de stabilité… Dans le même temps, l’intérieur a lui aussi été retravaillé. On y a ajouté du carbone et de l’Alcantara. En revanche, la mécanique n’a pas été revue. La Striker dispose comme la Tuatara d’un V8 5,9l biturbo bodybuildé développant 1 774 ch !

C’est là qu’entre en jeu l’Aggressor. L’auto prend du muscle. Aux retouches aéro de la Striker, elle ajoute des chevaux supplémentaires ! La puissance de son V8 passe en effet à… 2 230 ch ! Une cavalerie démoniaque qui ne se destine qu’à la piste.

Editions très limitées

Avis aux amateurs, ces modèles sont proposés en série limitée. Comme la Tuatara « classique », la Striker est disponible en 100 exemplaires tandis que l’Aggressor ne sera produite et commercialisée qu’en 10 petites unités. Les prix n’ont pas été révélés mais à l’instar des performances des deux missiles nul doute qu’ils atteignent des sommets…

 

Crédit photo : SSC

Mondial de l’Auto 2022