20 juillet 2021
mis à jour le 3 mai 2022

C’est une gymnastique désormais bien rodée chez Ferrari. Lorsqu’un modèle arrive en fin de vie, le Cheval Cabré prépare une version encore plus musclée pour un départ en beauté. La Ferrari 812, GT à V12 avant, ne déroge pas à la règle. Plus de chevaux, moins de poids, un look plus agressif, les codes sont respectés !

Le meilleur V12 de l’histoire ?

Pour améliorer l’extraordinaire V12 de la 812 « classique », Ferrari ne s’est pas laissé aller à des solutions de facilité comme l’hybridation ou la suralimentation.
Ici, on a affaire à un travail d’orfèvre : bielles en titane, admission d’air en carbone, vilebrequin allégé, échappement spécifique… Résultat : 30 ch de grappillés, pour 830 ch au total. Un progrès qui peut sembler finalement marginal, mais il faut dire qu’on atteint ici les limites de ce qui est possible pour un moteur atmosphérique : presque 130 ch par litre de cylindrée !
Le V12 promet aussi une montée en régime encore plus spectaculaire, avec une ligne rouge fixée à 9 500 tr/mn. Du grand art !
Pour le reste, Ferrari a travaillé sur le poids (notamment grâce à de nouvelles jantes en carbone), et l’aéro. Un grand déflecteur traverse désormais le capot, et devient l’un des signes distinctifs de cette 812 Competizione. Derrière, on remarque la disparition de la lunette arrière, remplacée par des « générateurs de vortex » ! Le flux d’air est ainsi guidé vers le becquet, de quoi éviter un disgracieux aileron fixe.

Ferrari 812 Competizione A : la surprise du chef !

Enfin, Ferrari nous a réservé une belle surprise : une version découvrable ! La Ferrari 812 Competizione A (pour « Aperta », ou ouverte) gagne un hard-top en carbone, qui rentre dans le coffre. Elle perd du coup la spectaculaire lunette arrière du modèle fermé, mais on imagine déjà écouter le son du V12 à ciel ouvert… Un privilège qui sera probablement rare, même si Ferrari n’a pas encore communiqué un nombre d’exemplaire qui sera dédié à ce modèle.

Crédit photo : Ferrari

Mondial de l’Auto 2022