17 février 2022
mis à jour le 17 février 2022

C’est une annonce qui sonne comme une victoire pour les passionnés de vieilles voitures. Les véhicules de collection (modèles de plus de 30 ans) ne seront pas concernés par la réglementation Crit’Air des zones à faibles émissions (ZFE).

La Fédération française des véhicules d’époque (FFVE) a annoncé que les véhicules de collection pourront rouler dans les zones à faibles émissions (ZFE) en 2022 grâce à leur propre vignette Crit’Air. Les présidents des agglomérations concernées ont reçu un courrier du ministre délégué chargé des Transports auprès du ministre de la Transition écologique, M. Jean-Baptiste Djebbari, les invitant à mettre en place une dérogation locale pour les véhicules disposant d’un certificat d’immatriculation de collection.

Toutes les grandes villes n’ont pas encore répondu. Néanmoins, cela ne saurait tarder. Paris, Rouen et Nice ont déjà promis que les véhicules de collection pourront circuler dans leurs ZFE. Les grandes agglomérations de France laisseront donc, dans un futur proche, circuler uniquement les Crit’Air 1 et 2, les vignettes vertes, et désormais les véhicules de collection.

Véhicules de collection : des émissions de CO2 nul pour le parc auto français

Ce n’est pas parce que ce sont des véhicules polluants, qu’ils sont responsables des émissions de CO2 et de la pollution dégagée par le parc automobile français. En France, les véhicules de collection représentent seulement 1 % des voitures immatriculées. Leur utilisation est aussi peu fréquente. Selon la FFVE, ils sont conduits 14 fois par an en moyenne et parcourent seulement 950 km. Leur impact sur l’environnement est donc quasiment nul.

Une nouvelle vignette Crit’Air pour éviter les verbalisations

Pour éviter une possible verbalisation, les véhicules de collection auront désormais le droit à leur propre vignette Crit’Air. Ainsi, si la vidéoverbalisation est bien mise en place, cela devrait éviter à ces modèles de prendre une contravention par erreur. Elle devrait voir le jour dans le courant de cette année.

A lire aussi :

Mondial de l’Auto 2022