20 juillet 2021
mis à jour le 3 mai 2022

Lancé en 2017, le SUV urbain Citroën C3 Aircross est à mi-carrière : c’est donc l’heure d’un restylage. D’autant que ce segment est extrêmement concurrentiel (Renault Captur, Peugeot 2008, Hyundai Bayon…), et que le petit Citroën est un peu distancé niveau ventes.

Face avant plus agressive !

Pour donner un coup de jeune à celui qui reste néanmoins l’une de ses stars, Citroën a mis le paquet sur la face avant. Là où la version précédente jouait des rondeurs, avec des gros optiques bulbeux, la version restylée devient beaucoup plus agressive. Avec sa grosse calandre et ses traits acérés, on dirait un vrai mini-baroudeur !
Plus difficile, sur le reste de l’extérieur, de distinguer le nouveau C3 Aircross de l’ancien. Citroën en profite principalement pour élargir les options de personnalisation (touches de couleur sur les rétros, le toit, etc.).

Petite mise à jour à l’intérieur

A bord de ce nouveau Citroën C3 Aircross, l’architecture générale est identique. On remarque tout de même deux grosses nouveautés. D’abord, les fameux sièges Advanced Comfort, jusque-là réservés aux plus grandes Citroën. Ils apportent un moelleux bienvenu !
Ensuite, l’écran central grandit (de 7 à 9 pouces), et est mis à jour. Comme à l’extérieur, vous pourrez désormais personnaliser plus facilement l’intérieur.
Niveau motorisations, rien de nouveau : on retrouve de l’essence (PureTech 110 et 130), et du diesel (110 et 120). Pas d’hybride au menu. Les prix sont en revanche plus doux que la plupart des concurrents, avec un ticket d’entrée fixé à 18 850 € (PureTech 110 finition Live).

Mondial de l’Auto 2022