23 avril 2022
mis à jour le 23 avril 2022

En alternative à l’essence et au gazole, voici une nouvelle énergie verte : la poudre de magnésium, qui pourrait bien alimenter les voitures de demain !

La tendance est clairement à la décarbonisation. Face à l’essence et au gazole, nous avons aujourd’hui l’électricité, qui est en plein essor, ou encore l’hydrogène, dont le développement se poursuit. Les chercheurs continuent leur quête d’autres alternatives : c’est le cas de Driss Laraqui, un Docteur-ingénieur qui propose d’utiliser de la poudre de magnésium en guise de carburant.

Le magnésium est un minéral que l’on connait mieux sous forme de pastilles effervescentes pour être en forme l’hiver, mais s’il est sous forme de poudre, il peut aussi être un combustible ! Facile à transporter et renouvelable, pourquoi ne pas s’en servir comme carburant ? Bien entendu, vous ne pouvez pas en verser tel quel dans le réservoir de votre voiture : le moteur doit avoir une conception totalement différente.

Poudre de magnésium cette énergie verte et renouvelable qui chauffe du gaz

Au lieu d’utiliser la combustion interne, comme avec l’essence qui crée une explosion au cœur d’un cylindre, ce moteur doit utiliser la chaleur dégagée par la combustion du magnésium, pour chauffer un gaz inerte. Celui-ci va actionner un piston qui se déplace dans le cylindre, afin de mettre en mouvement le moteur. Ce moteur peut ensuite servir à recharger une batterie, qui viendra alimenter un moteur électrique par exemple.

L’avantage du magnésium réside principalement dans son abondance, et dans sa facilité d’extraction. De plus, la poudre de magnésium est facilement recyclable, tout en ne rejetant pas de CO2 lors de sa combustion, mais seulement de l’oxygène, du diazote, des oxydes d’azote ainsi que des oxydes métalliques, capturés dans un filtre à particules.

Selon Driss Laraqui, le magnésium n’est pas un minéral rare, et faire fonctionner une voiture à la poudre de magnésium ne coûterait pas plus cher qu’un plein d’essence. Et en plus de cela, elle serait toujours en forme.

À lire aussi :

Mondial de l’Auto 2022